Faire l’amour!

Dans un GN, les règles doivent d’abord permettre la simulation de ce qui ne peut être pratiqué réellement.  Par exemple, le combat et…  l’acte sexuel.

 Dans l’univers des Complaintes d’Outreterrre, les relations sexuelles peuvent prendre un caractère politique et diplomatique important. Par exemple, pour être scellé, un mariage d’alliance entre deux maisons doit être consommé. Il est de bon ton que la jouvencelle arrive chaste devant l’autel.  Un cocu irascible et puissant pourrait déclencher de nouvelles guerres…

 Comment simuler l’acte d’amour en Outreterre? C’est simple, il s’agit de s’isoler en couple et de chanter une chanson paillarde.  Si des témoins sont nécessaires, il s’agit de rester à portée de voix.  Si au contraire, un mari ne doit pas être entendu, il s’agit de chanter à voix basse….

Vous ne connaissez pas de chanson paillarde?  C’est que votre personnage est toujours puceau.  A vous de rencontrer un personnage chevronné qui pourra vous enseigner  l’acte d’amour, tout en vous apprenant sa chanson!  Certains ménestrels ou courtisanes sont passés maîtres dans l’enseignement de ces chansonnettes. Plus cette dernière est grivoise, moins l’acte est pudique…

 Comment faire si les deux personnages sont puceaux? Et bien dans ce cas, ils devront inventer timidement et maladroitement leur propre chanson. Ou alors, dans le cas de mariage officiel ou l’acte doit être commis devant les familles proches afin de sceller une alliance, une maman ou un papa bienveillants souffleront aux tourtereaux une chanson de leur cru.

 Bien entendu, chanter à plusieurs une chanson paillarde est une orgie.  Certaines chansons, considérées comme péché de luxure, ont été proscrites par l’église catholique.  Certaines mauvaises langues prétendent que ceci explique le succès du Cycle sacré….

Le contenu de tous les articles se retrouve dans deux documents de synthèse:
« Le livre du monde »
et « Le livre des règles »

Les commentaires sont fermés.