Group avatarLe Chardon et sa Rose

+

Parce que cette année je ne pourrais me recueillir là où tu reposes,
Tu sauras au moins que je continue de penser à toi. Toujours.

« Du vieux chardon ne se tarissent les pleurs,
Et toujours vive est la la blessure en son cœur.

Sa Rose bien aimée,
Depuis longtemps a fanée.

Les pétales dispersés,
Les jours heureux envolés.

Mais ses racines accrochées,
Aux souvenirs de sa moitié adorée.

Son doux parfum, son viféclat
Jamais il ne les oubliera.

Et aujourd’hui, l’Eden lui paraîtrait jardin bien austère,
S’il y manquait la plus belle fleur d’Outreterre. »